Publié le

Consoude

Description

Les consoudes, toutes espèces confondues, font partie des plantes vivaces médicinales les plus anciennement utilisées par l’humanité. Elles ont depuis tout temps suivi les routes des voyageurs, et leur origine précise reste encore floue.

Il existe de nombreuses espèces et variétés.

roidizer_1460797426152 roidizer_1460797243154 roidizer_1460797232590

Culture

Les consoudes aiment les endroits frais à humides. Elles colonisent rapidement les espaces par multiplication végétative.

 

Usages

Usages médicinaux

Le nom français « consoude » provient des capacités de ces plantes à accélérer la consolidation des fractures grâce à leur teneur en allantoïne, en particulier dans leurs racines, qui contribuent à la multiplication des cellules et à la régénération des tissus. Elles étaient très utilisées autrefois pour cet usage sous forme de macération huileuse, ou en application directe de purée de racines ébouillantées.

ATTENTION : Il absolument éviter d’utiliser cette plante des plaies ouvertes ou des cicatrices,  car elles pourraient entraîner la fusion des différents tissus, sans différentiation.

Usages agronomiques

Un grand intérêt leur a été porté au XIXème siècle par le monde agricole, pour leurs propriétés fourragères.

La plante entière est utilisable en purin riche en azote et potasse. C’est également un activateur de la vie biologique du compost.

Usages alimentaires

Il s’agit également de plantes comestibles, crues si on dispose de jeunes feuilles ou d’un appétit coriace, ou pour peu qu’on fasse blanchir au préalable les feuilles devenues rugueuses afin de les adoucir.

ATTENTION :  il est déconseillé de manger quotidiennement de la consoude. En effet, comme beaucoup de borraginacées cette plante contient des alcaloïdes pyrrolizidiniques toxiques pour le foie à haute dose. Il est donc préférable d’en consommer par petite doses de manière éparse.