Publié le

Physalis // Cerise de terre

Appelé également “groseille du Cap” ou “physalis à goût de prune”, ce petit fruit timide est parmi les meilleurs fruits qu’il m’ait été donné de goûter.

Certes, on pourra débattre pour savoir si le goût est vraiment celui d’une prune ; il se rapprocherait plus d’un fruit exotique assez indescriptible, entre l’acidité râpeuse d’une tomate, le piquant d’un agrume et  la douceur d’un fruit de la passion. C’est surtout un bon moyen mnémotechnique pour se souvenir de son nom botanique : Physalis pruinosa.

En extérieur, en climat tempéré, ce physalis donnera un petit buisson herbacé d’une trentaine de centimètres de haut et environ une mètre de diamètre, au port compact. En serre, il pourra s’implanter durablement, jusqu’à devenir envahissant, et lancer ses tiges chargées de fruits à plus d’un mètre vers le ciel, avant de les laisser retomber de manière étalée, son port devient alors presque celui d’une liane.

physalis a goût de pruneroidizer_1378996174485

Malgré une germination exigeant un minimum de chaleur (les graines peuvent mettre un certain temps pour germer), il s’agit d’un plante assez rustique, qui produira rapidement une abondance de petits fruits enveloppés dans une lanterne en “papier crépon”, de la taille d’un petit grain de raisin. Il ne demande aucun entretien si ce n’est un judicieux paillage au sol, pour maintenir l’humidité et protéger les fruits mûrs qui tombent très facilement à terre. Il faudra fréquemment soulever les rameaux de la plante pour effectuer la récolte. Cependant, les grains murs se conservent un certain temps par temps sec, mais il peut leur arriver d’éclater en cas de forte humidité.

Lien : Physalis pruinosa sur Wikipedia