Publié le

Shiso

Description :

Plante de la famille de la menthe pouvant atteindre les 2 mètres. Feuilles lancéolées et opposées, dentélées, de couleur verte à pourpre selon les variétés. Fleurs en épis, violettes à blanches, en fin d’été. Graines noires, très petites, oléifères.

Origine :

Plante cultivée et utilisée dans une grande partie de l’Asie depuis l’antiquité. Connue sous son nom chinois 紫苏 / 紫蘇, zǐsū, « [plante] violette qui fait revivre », ou sa traduction phonétique en japonais de shiso. Le shiso est tellement prestigieux au Japon, que son nom désigne au sens large toute la famille des lamiacées.

Usages :

Le shiso est utilisé comme plante aromatique, médicinale et ornementale. Il fait l’objet de nombreux usages alimentaires, après avoir originellement été utilisé pour son huile (les graines sont riches en oméga-3, aux vertus réparatrices et apaisantes pour le corps). Les feuilles se mangent fraîches, cuites, en jus ou sèches en hiver.
Le parfum qu’elles exhalent et le goût qu’elle donnent aux aliments sont indéfinissables. Le goût des feuilles semble être de cette famille bien asiatique que les latins ont désigné comme “fétide” (Eryngium foetidum pour le phô de vietnamiens, basilic “chinois”, etc.) dont l’appréciation s’acquiert avec le temps.
Les feuilles donnent un jus violet qui colore le radis daïkon (les prunes) mis en lacto-fermentation.

Elle a de nombreuses propriétés conservatrices et colorantes utilisées en masse par l’industrie : antiseptique (conservation des aliments), minéralisante, alcalinisante, réduit en cas d’allergie la production d’histamine et d’immunoglobuline E.

1409919574410

Notre avis :

Cette plante méconnue, qui requiert un peu de chaleur, mérite vraiment qu’on s’y intéresse.

Liens : Perilla frutescens sur Wikipedia et Shiso sur Telebotanica