Pépinière des Carlines

Un atelier de la biodiversité cultivée en moyenne montagne

La pépinière œuvre depuis 2014  à acclimater et multiplier une diversité de végétaux à usages et/ou comestibles et de favoriser leurs utilisations dans les éco-systèmes ruraux ou péri-urbains, dans une démarche d’agriculture paysanne à petite échelle.

> Sélection de plantes comestibles résistantes et riches en nutriments.

Un lieu de test et d’expérimentations à la recherche de plantes résistantes et bénéfiques. Rendez-vous au printemps 2019 pour plus d’informations.

> Acclimatation de variétés résistantes aux climats frais et secs.

Diversifier l’offre de plantes potagères rustiques adaptées à la moyenne montagne.
>> Lire l’article

> Production et diffusion de la biodiversité cultivée

Vente de plants annuels, de plantes vivaces et de graines potagères
>> Boutique en ligne

> Transmission de savoir-faire autour de l’autonomie alimentaire

Divers savoir-faire sont retransmis au travers du site ou d’ateliers de formation.

  • recettes légumières ;
  • plantes médicinales ;
  • formations production de semences ;
  • conception paysage agro-écologique.

Philosophie

Un travail artisanal

Ce travail est réalisé de manière artisanale et respectueuse des cycles du vivant. Les plants potagers et vivaces sont rempotés dans un terreau bio et arrosés avec l’eau qui tombe du ciel. Les cultures en pleine terre (pieds-mères) sont paillées avec du broyat de bois, du fauchage d’herbes ou des feuilles mortes, et parfois amendées au fumier. Elles ne sont arrosées qu’en cas de sécheresse intense.

Localisation

La pépinière est implantée au cœur du Massif Central, sur les contreforts du Causse de Séverac, le long de la vallée du Lot, face à l’Aubrac, à 750 mètres d’altitude. Cette situation dispose d’un micro-climat relativement frais, mais encore marqué par de légères influences méditerranéennes.

La saison hivernale est longue, le printemps a souvent cinq semaines de retard sur les régions alentours. Cela permet de commercialiser des plants relativement tard dans la saison.

Cette situation influe également sur l’acclimatation des végétaux : adaptation au froid et au sec pour les vivaces, résistance et précocité pour la sélection de semences.