Calament // Thé d’Aubrac (Plant – Sélection)

5,00

Calamintha grandiflora (L.) Moench (Lamiaceae).

Plante vivace traçante des forêts d’altitude.

Feuilles duveteuse aromatiques à la saveur mentholée. Fleurs roses en début d’été.

Cultiver au frais avec beaucoup de matière organique (feuilles, terreau).

Utilisée en herboristerie. Appréciée en tisanes et en cuisine sous le nom “Thé d’Aubrac”.

En stock (peut être commandé)

Description

De la même famille que la menthe, doué d’un parfum comparable, le Calament à grandes fleurs à longtemps été confondu avec elle, mais ces fleurs sont plus grandes et plus séparées les une des autres. La confusion est encore favorisée par le nom : Calamintha vient du grec kalê, belle et minthê, menthe.

Usages traditionnels :

Plante très réputée depuis l’Antiquité et le Moyen-Âge contre les bourdonnements d’oreilles, les éructations, le hoquet, les douleurs d’entrailles et les spasmes d’origine nerveuse.
Elle est utilisée aussi comme tonique, digestif et stimulant.

Le Calament entre dans la composition de l’eau d’arquebuse, qui est un puissant vulnéraire.

Histoire :

En 1477, Aemilius Macer vantait naïvement l’effet curatif du Calament contre l’éléphantiasis, (sorte de lèpre qui dépasse toute les maladies comme l’éléphant l’emporte sur tout autre animal).

En 1890, Cadéac remarque que les animaux broutant le Calament « ont un air éveillé et intelligent, paraissant contents de leur force, se déplacent avec plaisir, se promenant avec orgueil, ont l’allure fière et conquérante ». L’analyse chimique ne révèle rien qui puisse expliquer de si beaux résultats.

Informations complémentaires

Poids 450 g